Aménagement du territoire Eau
Le 17 mars 2022

Eau

Le Département a fait de la politique de l’Eau un de ses axes forts

> Le département du Cher compte 5 570 km de cours d’eau et 8 000 plans d’eau.

Une assistance technique en matière d’eau

L’assistance technique départementale est une mission obligatoire des Départements, réaffirmée par la loi NOTRe, dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques. Elle couvre les domaines suivants.

L’eau potable

La production annuelle d’eau potable est d’environ 26 millions de m3 – dont 85% proviennent des masses d’eaux souterraines.
À titre de comparaison, au niveau national, les prélèvements en eaux souterraines ne représentent que 64%.

  • 73 captages d’eau potable sont en service sur le département.
  • 70% de la population alimentée par l’eau d’un captage protégé (périmètres de protection des captages = PPC)
  • 80% de la population bénéficie d’une protection de secours (partielle ou totale) > l’alimentation en eau potable est interconnectée entre plusieurs ressources.
  • Consommation annuelle sur le département du Cher : 17,3 Millions m3

Protection des captages :

La protection d’un captage est une étape essentielle et réglementaire pour tout captage. Cette procédure permet de définir des périmètres spécifiques et des prescriptions concernant les activités humaines qui s’y appliquent.

Le Département propose aux collectivités éligibles une assistance technique départementale à la mise en œuvre des périmètres de protection des captages d’alimentation en eau potable.

> 11 collectivités ont déjà contractualisé avec le Département sur cette thématique.

Gestion des réseaux d’eau potable :

Le linéaire de réseau d’eau potable est estimé à environ 9390 km (données SISPEA 2020), ce qui représente un patrimoine conséquent à entretenir et surveiller.
Le rendement moyen est de 79% (données SISPEA 2020).
Le Département propose aux collectivités éligibles une assistance technique départementale à la mise en œuvre d’une gestion de ce patrimoine, via des études bilans concernant le fonctionnement et via un programme prévisionnel de travaux hiérarchisés, s’appuyant sur une étude patrimoniale.

> 14 collectivités ont déjà contractualisé avec le Département sur cette thématique.

L’assainissement

Assainissement collectif :

Caractéristiques du parc départemental des stations d’épuration

  • 155 stations d’épuration « urbaines », dont 88% présentent une capacité inférieure à 2000 équivalent-habitants mais qui représentent seulement 25% de la capacité totale de traitement du Cher / Au niveau national (80% en nombre mais ne représentent que 8% en terme de capacité) ;
  • le parc est vieillissant pour les stations d’épuration avec un âge médian de 25 ans alors qu’au niveau national il est 15 ans ;
  • Presque 39 % des stations du Cher ont plus de 30 ans ;
  • Seulement 23% des stations du département ont moins de 10 ans ce qui montre l’effort déjà engagé par les collectivités.

Suivi du fonctionnement des systèmes d’assainissement collectif

Il s’agit ici d’optimiser le fonctionnement des ouvrages d’assainissement en proposant aux collectivités éligibles une convention d’assistance technique comprenant des visites sur le terrain, assorties d’analyses adaptées suivant la capacité de la station, ainsi que des conseils sur le plan technique, administratif et réglementaire.
Dans le cadre de ces visites réalisées par les agents du Département, des analyses sont réalisées sur les eaux usées en entrée de station et sur les eaux traitées avant leur rejet au milieu naturel.

> 78 collectivités ont déjà contractualisé avec le Département sur cette thématique permettant un suivi de 115 stations d’épuration en zone rurale.

Assainissement non collectif

L’assistance technique permet d’accompagner les SPANC (services publics d’assainissement non collectif) dans l’exercice de leurs compétences obligatoires (contrôles) et facultatives (entretien, réhabilitation).
Près de 40% des communes du Cher ne sont pas équipées de système d’assainissement collectif et même s’il existe un système collectif sur une commune, toute la population n’est pas forcément desservie par un réseau d’assainissement collectif.
L’assistance technique départementale dans ce domaine favorise la mise en œuvre des contrôles par les maîtres d’ouvrage compétents, et de réaliser un suivi des services.

> 3 collectivités ont contractualisé avec le Département sur cette thématique

Animation

En complément des missions d’assistance technique, le service de l’eau propose un appui aux collectivités sur la thématique de la gestion patrimoniale des réseaux d’assainissement et organise des réunions d’information.

ASTER (Assistance et suivi des travaux en rivière)

Le Département a mis en place dès 2004 une cellule ASTER qui a pour mission d’accompagner les syndicats de rivière locaux qui souhaitent développer des actions de restauration, de mise en valeur et d’entretien des rivières. Les interventions ont notamment permis de faire émerger des démarches globales sur les bassins versants suivants :Arnon aval, Arnon amont, Auron-Airain, Sauldre, Yèvre, Vauvise-Aubois.

Sites internet des syndicats de rivière :

Afin de mieux faire connaître leurs missions respectives auprès des élus mais aussi des habitants, les syndicats de rivière et la cellule ASTER ont travaillé en concertation afin de réaliser une plaquette d’information composée de plusieurs fiches présentant leurs rôles, les territoires de chaque syndicat, leurs réalisations ….

Une mise à jour annuelle des documents de communication sera réalisée pour tenir compte des évolutions sur les territoires (modification de périmètre, avancement des démarches…).

Le service de l’eau participe également au suivi des schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE).

5 SAGE couvrent en partie le département du Cher :

..............................

Le Département, porteur d’un contrat territorial sur la gestion de l’eau – Concert’eau

La démarche initiée en 2017 par la Chambre d’agriculture du Cher et les SAGE Cher amont et Yèvre Auron, est essentielle pour l’avenir du territoire.
Les constats liés au changement climatique mettent en exergue la vulnérabilité de la ressource en eau. Conscient de la nécessité de la préserver, le Département du Cher pilote un contrat multipartenarial nommé Concert’eau, visant à concilier les usages de l’eau (agricoles, industriels, eau potable,..) et la disponibilité de la ressource.
Après une période d’élaboration du contrat, Concert’eau est entré dans sa phase de mise en œuvre opérationnelle depuis début 2021, pour une durée de 3 ans, renouvelable.

crédit photo : Caféine