Vous êtes ici : Accueil > AIDES | étudiants
Le 15 février 2021

AIDES | étudiants

> Bons Solidaires

Une aide pour les étudiants en difficulté

Conscient des difficultés que certains étudiants peuvent rencontrer du fait de la crise sanitaire et de ses répercussions en matière d’emploi et de pouvoir d’achat, le Département a voté une aide de 36 000 euros destinée à améliorer le quotidien des étudiants du département.

- La Banque alimentaire du Cher, au travers d’ESOPE (Epicerie Sociale pour Étudiants et Jeunes travailleurs) et le CCAS de Vierzon, au travers d’EPIC.E.A (Epicerie d’écoute et d’aide) sont les deux bénéficiaires de cette subvention, qui profitera aux étudiants en difficulté du département.

- Octroyée aux étudiants sous conditions de ressources, cette aide se matérialisera concrètement par la distribution de bons d’achat pouvant aller de 1 à 5 euros, en fonction des besoins de l’étudiant au moment du passage en caisse (produits alimentaires et non alimentaires).
Chaque étudiant éligible pourra bénéficier d’un bon par semaine jusqu’au 30/06/2021.

Comment bénéficier de cette aide ?

BOURGES

  • Etudiants déjà inscrits auprès d’ESOPE : les étudiants déjà inscrits pourront directement bénéficier du bon au moment de leur passage en caisse chez ESOPE ;
  • Etudiants non-inscrits auprès d’ESOPE : merci de vous rapprocher d’ESOPE afin de de vérifier si vous remplissez les conditions pour bénéficier de cette aide.

- Contact ESOPE : www.esope.ovh - 02 48 24 45 18

VIERZON

  • Etudiants déjà inscrits auprès du CCAS : les étudiants déjà inscrits devront se rapprocher du CCAS pour récupérer leurs bons solidaires, qu’ils pourront ensuite utiliser lors de leur passage en caisse chez EPIC.E.A ;
  • Etudiants non-inscrits auprès du CCAS : merci de vous rapprocher du CCAS afin de de vérifier si vous remplissez les conditions pour bénéficier de cette aide.

- Contact CCAS : 02 48 83 11 80

A noter : les denrées alimentaires sont vendues à moindre coût dans les épiceries solidaires. Tous les articles sont vendus au maximum 25% de leur valeur en grande surface, permettant ainsi à leurs bénéficiaires de s’alimenter très convenablement pour moins de 15 euros par semaine.